ALERTEZ-NOUS !
TEMOIGNEZ !

 06 75 90 73 54
sosfonctionnairevictime@gmail.com

Accueil du site > Premiers conseils > Lois et Droit > L’obligation de réserve

L’obligation de réserve

Concept qui n’a aucun fondement juridique légitime, qui veut que tout agent public, en activité, suspendu ou en disponibilité, en ou hors service, doive faire preuve de réserve et de mesure dans l’expression orale ou écrite de ses opinions personnelles à l’adresse des administrés ou des autres agents, et s’abstenir de porter atteinte à la considération du service public.

La réserve est définie dans le dictionnaire comme une forme de prudence qui retient de dire, ou de faire, et est synonyme de retenue, de circonspection et de restriction.

Car l’obligation de réserve est effectivement une restriction à la liberté d’opinion qui est pourtant garantie aux fonctionnaires (loi du 13 juillet 1983 dite loi Le PORS article 6 – 1,2, 3, 4.) Son auteur a d’ailleurs refusé son inscription au statut des fonctionnaires, ce qu’une partie de l’Assemblée Nationale réclamait, préférant que les manquements fassent l’objet d’une appréciation du juge administratif au cas par cas. La jurisprudence fera ressortir que les notions de position hiérarchique du contrevenant et du mode d’expression, sensés être déterminants, s’effacent : la sévérité croissante des jugements rendus laisse à penser que la vocation répressive de la mesure l’emporte systématiquement. A noter que le syndicaliste, s’il jouit d’une plus grande latitude dans ses critiques, y est tout de même astreint.

La conception du fonctionnaire- citoyen devait prévaloir sur la notion de loyauté servile. Exprimée par Michel DEBRÉ dans les années 50, qui voulait que « le fonctionnaire soit homme de silence qui travaille, sert et se tait »

D’ailleurs, jusqu’à récemment, il était interdit à de nombreuses catégories de fonctionnaires de briguer une fonction élective, et il leur était rappelée l’obligation de stricte neutralité en période électorale. Or, un fonctionnaire candidat sur une liste d’opposition doit bien faire campagne et est amené à critiquer publiquement la politique gouvernementale… On voit bien la désuétude de cette notion qui ne devrait plus être appréciée que sur la formulation et non sur le contenu. Encore une fois, il ne faut pas confondre le service de l’État et la sujétion à un gouvernement et à ses représentants lorsque l’intérêt général est en jeu.

Anicet LE PORS réagira par ailleurs lors de sanctions infligées en 2008 à deux hauts fonctionnaires, limogés, insistant sur le fait que « le fonctionnaire-citoyen, parce qu’il a vocation à servir l’intérêt général en assumant les responsabilités qui lui en incombent, doit bénéficier de la plénitude de ses droits » Il ajoutera : « il est grand temps que s’élève la voix des esprits vigiles ».

Les « vigilantes », les whistleblowers, entendez « lanceurs d’alertes », qui bénéficient d’une protection juridique dans certains pays, anglo-saxons principalement, et qui devraient se voir accorder ici et en Europe un statut qui les reconnaisse et les protège.

Qu’on ne vienne pas nous opposer la notion du secret professionnel quand l’intérêt général commande la divulgation d’informations sur des faits ou des comportements de nature à mettre en danger la sécurité, la santé, les droits, la vie de nos semblables.

Par ailleurs, la loi oblige la dénonciation au Procureur de la République de tout acte illégal. Et cela concerne également les fonctionnaires, qu’ils soient auteurs, témoins, ou victimes. Dans ces deux derniers cas, ils ne peuvent être discriminés, brimés, sanctionnés. L’Art 28 de la même loi Le PORS leur garantit la protection contre le harcèlement moral et interdit les représailles. Leur plainte est alors recevable. Mais que faire lorsque le Parquet ne veut pas poursuivre ? Une victime peut encore se constituer partie civile devant un juge d’instruction mais quel recours pour le simple témoin puisque la publicité lui est interdite ?

SANCTION ?
Le contrevenant s’expose à une sanction disciplinaire proportionnelle à la teneur des propos, leur publicité, le niveau de responsabilité de l’agent, du blâme à la révocation. A noter qu’exprimer anonymement ou sous pseudonyme des critiques d’ordre général sur le site d’une association ne saurait constituer un manquement à l’obligation de réserve. Mais il faut s’abstenir de propos véhéments susceptibles de mettre en cause le fonctionnement de l’administration, d’autant qu’on peut se voir poursuivi en plus pour diffamation.

CONCLUSION
Les temps changent, la Fonction publique doit évoluer mais dans le bon sens, celui du progrès. Il est concevable qu’il faille s’exprimer avec correction mais les agents du service public sont généralement attachés au bon fonctionnement de leur service dans l’intérêt de tous et particulièrement des administrés, au respect des lois et des principes républicains, et on ne peut leur dénier le droit de s’exprimer sur leur métier, sur l’avenir, sur leur engagement. Ils font partie intégrante de la Société, travaillent pour elle. Cela ne les exonère pas de partager les mêmes charges, les mêmes inquiétudes que les gens du privé. Rouages essentiels, témoins privilégiés, ils n’en sont pas pour autant dénués de raison et de conscience. Qualités auxquelles ils aspirent à donner libre cours, respectueusement.

Dans les médias

Au rectorat, une cellule contre les risques psycho-sociaux

Un "groupe académique de prévention des risques psycho-sociaux" vient d’être créé à La Réunion, et la CGTR Educ’action s’en réjouit. Selon le syndicat, (...)

CLICANOO - Publié le 16.11.2016 - Lire la suite sur CLICANOO

Un rapport officiel reconnaît le burn out

C’est une véritable urgence de santé publique, qui est négligée par le gouvernement en place ! » Ainsi s’exprime Jean-Claude Delgènes, patron de (...)

L’ALSACE - Publié le 19.03.2015 - Lire la suite sur L’ALSACE

Preuve du harcèlement moral : des certificats médicaux peuvent suffire

Lorsqu’il saisit le juge pour dénoncer des faits de harcèlement moral, le salarié doit apporter des éléments permettant de laisser présumer l’existence (...)

JuriTravail.com - Publié le 4.02.2015 - Lire la suite sur JuriTravail.com

Le burn-out ou la non reconnaissance professionnelle !

Le stress n’est pas une maladie, mais une exposition prolongée au stress peut réduire considérablement l’efficacité au travail et causer des Le stress (...)

JuriTravail.com - Publié le 30.01.2015 - Lire la suite sur JuriTravail.com

LE HARCELEMENT MORAL AU TRAVAIL VU PAR LA JURISPRUDENCE

La jurisprudence concernant le harcèlement moral au travail est une jurisprudence vivante dont la Haute Cour affine au fur à et mesure les (...)

VILLAGE DE LA JUSTICE - Publié le 29.01.2015 - Lire la suite sur VILLAGE DE LA JUSTICE

Avesnes-sur-Helpe : des employés communaux des services techniques crient au harcèlement moral

Bonjour l’ambiance à la mairie d’Avesnes. Certains employés, des services techniques, prétendent être victimes de harcèlement moral. En réponse, la (...)

LA VOIX DU NORD - Publié le 15.01.2015 - Lire la suite sur LA VOIX DU NORD

A Caen, trois pompiers veulent être reconnus victimes de harcèlement moral

La cour d’appel de Caen s’est penchée ce matin, mardi 13 janvier, sur une affaire de harcèlement présumé au sein d’une caserne de pompiers. Trois (...)

TENDANCE OUEST - Publié le 13.01.2015 - Lire la suite sur TENDANCE OUEST

Nice le 15 janvier : conférence sur le burn out

Jean-Claude Delgènes, Fondateur et Directeur général de Technologia, en partenariat avec l’IRT et l’EDHEC Business School, organise une conférence à (...)

http://irt.univ-amu.fr/inscription-... - Publié le 3.01.2015 - Lire la suite sur http://irt.univ-amu.fr/inscription-...

La revanche de l’ex-commandant Pichon

L’arrêt administratif de mise en retraite d’office de l’ancien policier frondeur Philippe Pichon, 42 ans, qui avait divulgué en 2008 dans la presse (...)

MEDIAPART - Publié le 3.01.2015 - Lire la suite sur MEDIAPART

Une surveillante de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), a été retrouvée pendue

Titulaire depuis à peine deux ans à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), une surveillante a été retrouvée pendue ce samedi matin dans la salle de bain (...)

planet.fr - Publié le 15.12.2014 - Lire la suite sur planet.fr

Le bibliothécaire était harcelé moralement

L’ancien bibliothécaire de l’université Blaise-Pascal estimait avoir été victime de harcèlement moral. La justice vient de lui donner raison. Entre 2010 (...)

LA MONTAGNE - Publié le 12.12.2014 - Lire la suite sur LA MONTAGNE

Une CRS porte plainte pour harcèlement moral à connotation sexuelle

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour harcèlement moral à connotation sexuelle après qu’une des premières femmes intégrées dans les compagnies (...)

20 MINUTES - Publié le 9.12.2014 - Lire la suite sur 20 MINUTES

BURN OUT : LE POINT SUR LES FACTEURS DE RISQUES

Les députés ont exprimé leur souhait de voir inclure ce syndrome d’épuisement au tableau des maladies professionnelles. Retour sur les facteurs de (...)

LES ECHOS - Publié le 9.12.2014 - Lire la suite sur LES ECHOS

Burn-out : Se reconstruire après un burn-out

Burn-out : le mot fait peur. L’épuisement mental est plus tabou dans notre société que l’épuisement physique. Souvent dissimulé par de multiples (...)

- Publié le 23.11.2014 - Lire la suite sur

Crédit | Mentions légales